La laïcité est aujourd’hui minée et menacée par l’ignorance. L’enseignement du fait religieux est trop souvent entre les seules mains de prédicateurs intégristes ou de réseaux internet qui profitent de cette ignorance pour professer la violence et l’appel au meurtre au nom d’on ne sait quel Dieu. La République doit se lever, combattre l’emprise de ces passeurs de haine et investir leur terrain : celui de l’éducation. Nous devons donner à nos hussards noirs les moyens de reprendre le combat...
17 morts. 65 millions de Français ont le droit de savoir ce qui s’est passé. Comment un tel drame a pu se produire sur notre sol de France ? Comment tirer tous les enseignements de cette tuerie pour qu’elle ne se reproduise pas? L’unité ne durera que si nous poursuivons parallèlement une exigence absolue de vérité. C’est aux parlementaires qu’appartient le pouvoir constitutionnel d’enquêter sur ce qui s’est passé. Je suis donc signataire de la demande d’ouverture d’une commission...
Afin d’honorer la mémoire des victimes du lâche attentat de Charlie Hebdo et afin de s’associer à la douleur de leurs familles, retrouvons nous demain, jeudi, à midi place de la Mairie pour un moment de recueillement. Tous nos drapeaux sont en berne. Nous nous rassemblerons pour une minute de silence, dans une volonté d’unité nationale et de défense des valeurs de la République.
Alors que j’interrogeais Manuel Valls, lors de la séance des questions au Gouvernement de ce jour, sur la différence de traitement, en France, entre capitaux étrangers – parfois mal acquis – et capitaux français, le Premier Ministre s’est drapé dans sa bonne foi offensée (offusquée ?) pour lancer un plaidoyer en faveur de la mondialisation… sur lequel je n’ai pas besoin d’être convaincu. Sur la concurrence fiscale déloyale à l’encontre des capitaux français, en revanche, pas un mot̷
Depuis des décennies, la France a fixé un cap transpartisan : reconnaissance des deux États israélien et palestinien comme conséquence d’un processus de paix. Je m’inscris dans cette tradition diplomatique française équilibrée et unanime. Depuis des décennies, la Constitution française a fixé les responsabilités respectives du Gouvernement et du Parlement en matière de politique étrangère. La résolution présentée par les députés socialistes  pour des raisons politiques internes prend le risque de rompre ce...
Lors de mon intervention devant l’Assemblée en octobre 2013, j’avais contesté la pertinence économique et financière de l’accord sur le Lyon-Turin qui était soumis à notre ratification. Dans le prolongement de la position que je défends depuis plusieurs années ;  sur l’utilité contestable du Lyon-Turin vue la stagnation des flux de marchandises ; sur son coût prohibitif pour nos finances publiques ;  sur l’urgence d’aménager les voies ferrées existantes en protégeant les populations et les...

Social Media Agency: Geek Up